allemand anglais italien

XLIXe Biennale de Venise
Contribution officielle de la Suisse - Urs Lüthi et Möslang/Guhl

La XLIXe Biennale de Venise ouvre ses portes au public le 10 juin 2001. Comme contribution officielle de la Suisse, l'Office fédéral de la culture présente, dans deux expositions séparées, l'œuvre d'Urs Lüthi et une installation sonore des deux artistes Norbert Möslang et Andy Guhl.

Urs Lüthi, né à Lucerne en 1947 et qui vit et travaille aujourd'hui à Munich et à Kassel, offrira un aperçu de son uvre dans le pavillon suisse, sis dans les Giardini.
Norbert Möslang et Andy Guhl, nés respectivement à St-Gall et à Gossau en 1952, exposeront dans léglise baroque de San Sta, élevée au bord du Canale Grande.

Urs Lüthi
L'artiste de renom international Urs Lüthi expose au pavillon suisse des œuvres subtiles de la série «Placebos & Surrogates» ainsi que l'installation vidéo en plusieurs éléments Run for your Life et la sculpture Low Action Games II. A la manière d'une épigraphe baroque, le pavillon est placé sous la devise générale «Art for a better life», que la couleur turquoise inscrit dans un contexte presque ‘céleste'. Avec les «Trademarks et les Therapies for Venezia», les aspirations et les attentes collectives de bonheur du spectateur sa quête de sens à travers un paradis artificiel et artistique sont ironiquement thématisées, pour le laisser en fin de compte livré à l'absurdité de ses désirs.


 Installation View with Urs Lüthi

Möslang/Guhl
L'intérieur de l'église San Staë sur le Canale Grande est rempli et littéralement mis en vibration par l'installation sonore «sound_shifting» des deux artistes Möslang et Guhl. Les mouvements de la ville, c'est-à-dire ses bruits inaudibles dans les profondeurs du canal, sont captés en direct au moyen d'un hydrophone placé sous l'eau et utilisent l'église comme caisse de résonance. Un micro-ordinateur contrôle le réglage sonore au moyen de paramètres sélectionnés de façon aléatoire dans une liste. De cette manière subversive, à l'opposé de la tradition musicale courante, Möslang et Guhl, connus dans les milieux de la musique expérimentale sous le nom de «Voice Crack», créent un champ de force qui fait éclater l'ordre de la salle d'église baroque.

Des catalogues en plusieurs langues sont publiés pour ces expositions. Le catalogue consacré à Möslang/Guhl contient un CD audio.


© Office fédéral de la culture - www.bak.admin.ch